Laissez votre science au bestiaire

Du déluge à la fin des temps, l’énumération presque scientifique d’un bestiaire étonnant d’espèces disparues,
existantes, ou qui auraient mérité d’exister, propose une relecture des relations au sein du vivant…
Au fil du spectacle, la distinction entre l’homme et l’animal apparaît de plus en plus floue, et, alors que grogne
le cochon transgénique ou miaule le chat de Schrödinger, l’ornithorynque se met soudain à rimer à quelque chose.
Un pianiste chanteur, une soprano lyrique et un conférencier un brin débordé insufflent vie aux personnages
de ces fabulettes, où petits et grands trouveront humour et questionnement de la science dans notre société.
Outre les compositions originales et éclectiques de Vincent Royer, on appréciera les textes de Jean-Jacques Girardot
au charme poétique et à l’indiscutable rigueur scientifique qui nous racontent de belles histoires auxquelles
chacun veut croire. Ces textes sont mis en scène par Pierre Kuentz et interprétés par la chanteuse lyrique
soprano, Valérie Debize, à la voix étonnante et à la personnalité décoiffante.
Le chant, la musique, le texte, accumulation des personnalités qui le constituent, offrent un faisceau de sens polarisé
sur la fable. Chacun y va de son art pour décortiquer les textes de chansons scientifiques ou surréalistes qui le guident.
Cette forme originale aborde les sciences et le chant lyrique de manière décalée. Elle s’adresse à un large public,
offrant des niveaux de compréhension et d’écoute différents en fonction des âges. Ainsi, si l’enfant est attaché
à l’animal décrit, à l’histoire, la musicalité, l’adulte y trouvera jeux de mots et questionnement de la science dans
notre société. « Laissez votre science au bestiaire » joue sur le sens et le sensible et s’adresse à toutes et à tous.

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash